Au programme

Conférence dans le cadre du cycle Hier c’était demain : science-fiction et imaginaires collectifs

Dès les années 1950, les premiers instruments de musique électronique servent à réaliser des effets sonores au cinéma. Puis, des bande-sons entières sont composées dans les décennies suivantes. Le grand écran sait alors déjà utiliser toute la richesse mélodique et la force dramatique de la musique électronique.

Plusieurs films cultes de cette époque sont rythmés par des bandes originales utilisant des synthétiseurs : Orange Mécanique (signé Wendy Carlos), Sorcerer (Tangerine Dream), Midnight Express (Giorgio Moroder), Escape From New York (John Carpenter), Blade Runner (Vangelis), etc.

Dès lors et jusqu’à aujourd’hui, la musique électronique va avoir une place de choix au cinéma : les textures et les pulsations électroniques donnent une dimension contemporaine et futuriste aux films et sont souvent privilégiées dans certains genres (science-fiction, thriller, épouvante, drame mélancolique).

Journaliste culturel depuis vingt-cinq ans (Trax, A Nous Lille, Musique Info Hebdo, Libération, L’Express), Olivier Pernot réalise différents projets ateliers d’écriture sur la musique avec des lycéens et en milieu carcéral, conférences (médiathèques, festivals/salles de concerts, lycées/universités, prisons). Il est l’auteur de deux ouvrages, parus aux éditions Le Mot et Le Reste :

 


Entrée libre – Tout public  

Animé par Olivier Pernot, journaliste culturel spécialiste de la musique électronique 
Proposé par la Longevity Music School
En partenariat avec Le Shadok 

Où : Salon (rez-de chaussée)


 

Organisateurs

Longevity Music School
www https://longevity-musicschool.eu

Où ?


Le Shadok
25 presqu'ile André Malraux, 67100 Strasbourg
67000 Strasbourg
03 68 98 70 35

PARTAGER
Share with your friends










Submit
Imprimer