Notre démarche nous amène en tout premier lieu à prendre contact avec des organisations strasbourgeoises dédiées à l’action culturelle et à l’inclusion sociale, et travaillant avec des groupes et des individus d’horizons divers. Avec leur aide, nous espérons pouvoir identifier des enthousiastes de la fermentation dans toute sa diversité et qui souhaiteraient partager leurs recettes avec nous et avec un public plus large. Les savoirs et les pratiques de ces participants seront ensuite mis en commun au cours d’ateliers et dans le cadre de la fabrication d’un livre de recettes open source sur la fermentation.

Une fois notre groupe de spécialistes en matière de fermentation formé, un méta-atelier sera organisé afin de réfléchir ensemble à l’élaboration d’une série d’ateliers qui se déploieront de mars à juin 2017 et de co-créer une boite à outils qui servira au bon déroulement et à la documentation de ceux-ci. Grâce à cette boite à outils, nos spécialistes devraient être en mesure de piloter leurs ateliers dans la plus grande autonomie durant notre absence. Ils n’auront plus qu’à se lancer dans leurs expérimientations et à mettre en oeuvre leurs recettes personnelles.

Le processus de fermentation social ira de paire avec le développement de plusieurs autres activités. L’une d’entre elles est la construction d’un détecteur pour les cultures bactériennes façon Do-It-Yourself. Il servira à détecter les bactéries nocives au sein des échantillons de ferments. De plus, les starters bactériens cultivés lors des ateliers de fermentation seront conservés et disséminés par le biais de papier fabriqué à la main, dans le cadre du projet Lettres d’amour bactériennes.

L’exposition qui marquera la fin de projet sera l’occasion de dévoiler les recettes de fermentation et leurs contextes d’origine, ainsi que le contenu des ateliers pendant lesquels elles furent déployées grâce à la documentation produite. Les souches de fermentation seront aussi mises à disposition des visiteurs de l’exposition sous la forme de papier bactérien fait main. Une fois ramené à la maison, il pourra servir de starter pour de nouvelles expérimentations. Le livre de recettes, la boite à outil ayant guidé l’organisation des ateliers ainsi que la documentation décrivant la fabrication du détecteur bactérien (et de son prototype) seront disponibles en open source.

Document de présentation en anglais

PARTAGER
Share with your friends










Submit
Imprimer