Fil rouge de l’année 2018 au Shadok, le programme Hyperconscience explore la question de l’évolution des interfaces et de leur impact sur les individus, leurs comportements et nos sociétés.

Du 10 au 29 avril, 6 projets (individuels ou collectifs) ont été accueillis pour une résidence de recherche et développement intitulée Hyperfaces : interfaces versus ruptures, portés par des professionnels tels que des artistes, designers, makers, ingénieurs, codeurs, innovateurs.

Hyperconscience est co-écrit et coordonné par les artistes Marine Froeliger et Michel Jacquet, dans le cadre du projet HYPERÉCOLE. 

Résident.e.s
Invités
Curation
Recherche
Ressources
PARTAGER
Share with your friends










Submit
Imprimer