- Shadok - https://www.shadok.strasbourg.eu -

Rocio Bérenguer – G5 Inter-espèces

Artiste en résidence dans le cadre du cycle Hier c’était demain : science-fiction et imaginaires collectifs [1]

Rocio Berenguer, artiste transdisciplinaire, explore l’hybridation entre différentes disciplines en lien avec la dramaturgie du corps et les nouveaux médias.

Elle est accueillie en résidence dans le cadre du Temps #1 – Planète interdite [2] du cycle thématique Hier c’était demain : science-fiction et imaginaires collectifs [1], fil rouge de cette année 2019 au Shadok.

Le projet arts-science G5 Inter-espèces convoque des représentants de chaque espèce pour débattre du futur de la vie terrestre : règne humain, règne machine (IA), règne animal, règne végétal et règne minéral.
Ce projet veut tenter par la science-fiction un autre scénario possible de notre avenir et ouvrir le champ des utopies qu’il nous reste à construire.

Biographie [3]

Rocio Berenguer, artiste transdisciplinaire, est à la fois dramaturge, metteur en scène, actrice, danseuse, chorégraphe. Directrice artistique de la compagnie Pulso, elle y déploie une démarche conjuguant dramaturgie du corps et nouveaux médias. Dans ses créations, elle explore l’hybridation entre différentes disciplines.
Actuellement elle se concentre sur l’écriture de projets arts/science où les nouvelles technologies sont partie prenante du processus d’écriture.

Rocio Berenguer crée depuis 2012 ses propres créations: Stéthoscope, Memo, Corps/non-lieu (1er prix de la Biennale «Bains Numériques»), Sthétoscope, Serendipity, Homeostais#V2, Ergonomics, Animal, IAGOTCHI et G5_Inter-espèces.

Depuis son arrivée en France en 2012, elle collabore avec divers artistes, développeurs, ingénieurs, techniciens et scientifiques. La collaborations avec des scientifiques de divers domaines est devenue l’un de ses axes forts et demeure une importante source d’inspiration.

Le projet [4]

G5 Inter-espèces est un projet arts/sciences qui prend la forme d’un spectacle, du même nom, et de deux installations : SEMIC et IAgotchi.

Le G5 est un forum politique informel de discussion entre les représentants des différentes espèces vivant sur terre. Il a notamment pour objectif d’identifier les mesures à prendre sur les grandes questions touchant à la mondialisation. Le premier G5 du monde a pour but de présenter la première législation inter-espèces mondiale. Un premier accord de coopération entre les espèces vivantes les plus représentatives sur terre. Un débat sur les possibilités de collaboration, fusion, détermination, autonomie ou indépendance des différents royaumes.

Nous sommes aujourd’hui à l’entrée de l’ère numérique, où des questions comme la singularité technologique, les catastrophes naturelles, l’apparition de l’IA (Intelligence Artificielle) et de l’édition génétique, réveillent encore une fois le fantasme éternel de l’apocalypse.

Le projet G5 Inter-espèces souhaite débattre de ces questions avec les représentants de chaque royaume, son ambition : construire le premier G5 inter-espèces.
Un événement public avec un débat en direct sur l’avenir des espèces. Un représentant du règne humain, un représentant du règne machine (IA), ainsi que des représentants des règnes animal, végétal et minéral, seront scrupuleusement sélectionnés afin de participer au débat sur le futur de la vie terrestre.

 

Ressources [5]