Temps #4 du cycle Hier c’était demain : science-fiction et imaginaires collectifs

Hier c’était demain : science-fiction et imaginaires collectifs est le cycle thématique fil rouge de l’année 2019 au Shadok.

Concentrée autour du thème général de la science-fiction (SF) et de son impact sur la société, cette série d’événements mêle expositions, rencontres, ateliers, performances, résidences avec des créatifs, des artistes, des chercheurs, des auteurs et des experts de février à octobre.

Corps connecté
du 9 au 24 septembre

L’idée fondamentale de la culture numérique d’hier et d’aujourd’hui, c’est le mythe de l’humain augmenté, du cyborg (cette entité mi-homme, mi-machine).

Le cyborg comme symbole du corps rendu obsolète par la technologie. « Dans le futur, notre corps sera obsolète », affirme l’artiste australien Stelarc. Il sera question d’étudier notre rapport au corps au cours de notre évolution technologique : le corps dans l’espace, le corps du sportif, le corps du pilote de supersonique, le corps immortel.

Ce quatrième et dernier temps réunit en résidence les artistes Fabien Zocco et Michaël Cros.
Le premier, artiste plasticien, développe un prototype d’araignée-robot, à la croisée de la technologie de la robotique et du comportement animal. Le second, artiste transdisciplinaire œuvrant dans le domaine du spectacle vivant, s’intéresse au futur des différentes formes de vie (humaine, animale, végétale) d’ici 2097.
Ils sont accompagnés par Alice Lenay, artiste chercheuse sur la question du corps soluble dans le numérique et par Igor Deschamps, artiste, curateur et programmateur en arts numériques, spécialiste du transhumanisme.

À l’heure actuelle, la programmation pour cet ultime volet est encore en cours de conception, en partenariat notamment avec le Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg, dont le Shadok accueille la section « Jeux vidéo et réalité virtuelle » courant septembre.

PARTAGER
Share with your friends










Submit
Imprimer